Chloé. Du BTS Notariat à l'Institut d'Etude Judiciaire

Bonjour,

J'étais une lycéenne plutôt moyenne, après avoir redoublé une seconde générale j’ai finalement obtenu mon bac avec une mention assez bien. À la fin de l’année de terminale, je ne savais absolument pas ce que je voulais faire par la suite. J’ai finalement opté pour un BTS Notariat, un peu au hasard. Après un stage dans une étude notariale qui m’a déplu et après avoir obtenu mon BTS, j’ai choisi de faire une licence générale à la fac (ce qui correspond à une troisième année). Il faut savoir que cette passerelle est possible bien qu’elle soit plutôt rare. En effet, souvent les facs proposent de passer d’un BTS à une deuxième année de droit. 

J’ai choisi de faire une L3 professionnelle parce que cette filière proposait des stages. Les premières semaines de ma licence, je me suis sentie submergée. La fac a un fonctionnement très différent de ce que j’avais connu auparavant. Je n’avais pas suivi les mêmes enseignements, je ne connaissais pas le système de notation ni les attentes des professeurs. Cette année là nous avions une petite promotion, nous étions 11. Tous très soudés et présents les uns pour les autres, ils m’ont appris beaucoup et m’ont aidé à rattraper mon « retard ». J’ai fait un stage qui m’a énormément plu, dans une étude d’huissier (oui oui, c’est un chouette métier, contrairement à ce que l’on peut imaginer). J’ai finalement eu mon année avec mention, ce que je n’aurais jamais imaginé les premiers semaines de l'année. 

J’ai ensuite choisi de faire un M1 en droit pénal et sciences criminelles. J’appréhendais assez puisque c'était la première fois que je reprenais un cursus totalement classique. Les enseignements étaient particulièrement intéressants et j’ai obtenu mon année avec mention. 

J’ai ensuite candidaté dans plusieurs M2, avec la conviction que mon parcours atypique (BTS puis licence professionnelle) allait jouer en ma défaveur. Contre toute attente, j’ai été selectionnée dans plusieurs universités et j’ai intégré un M2 de droit pénal. C’est une année que j’ai particulièrement appréciée parce que les heures de cours sont moins nombreuses et que la rédaction d’un mémoire est un travail que j’ai beaucoup aimé. 

En parallèle de mon M2, je me suis inscrite à l’IEJ (qui est une prépa pour passer le concours du CRFPA pour devenir avocate). Cumuler les deux était un vrai challenge mais avec une bonne organisation c’etait tout à fait possible. 

Si j’avais un conseil à donner c’est de ne jamais croire que ce que l’on veut faire est hors de notre portée. Il faut simplement se donner les moyens d’y parvenir. Je dirais également que pour réussir il faut savoir s’entourer. Un bon groupe de potes qui est présent pour les soirées mais aussi pour les révisions, avec qui on peut partager nos doutes, nos ras le bol et qui partage ce que l’on traverse. On est toujours plus fort à plusieurs. 

Chloé G. 

 

 

Une question ? Une remarque ? Un commentaire ?
L'espace ci-dessous est pour vous !

Besoin ou envie de nous contacter ?
Un formulaire de contact est à votre disposition dans le menu à droite.

Ajouter un commentaire