Créer un site internet

Petite bibliographie élémentaire pour préparer sa rentrée en droit

L’arrivée en droit peut être stressante, à bien des égards. Entrer à la fac pour la première fois, se réorienter vers quelque chose de nouveau, ça a quelque chose d’intimidant. 

Lors de ces dernières semaines, alors que je répondais aux questions de futurs étudiants en droit, l'une d'elle est revenue plusieurs fois : « Tu n’aurais pas une liste de livres à lire avant d’entrer à la fac ? » « Il y a des trucs qu’il faut connaitre absolument avant d’entrer à la fac, des livres qu'il faut absolument avoir lu ? »

Ma première réponse à ces interrogations est : non. Il n’y a rien qu’il faut « absolument » connaitre avant d’entrer à la fac, au niveau de la culture juridique. Contentez-vous de savoir lire et écrire correctement, ce sera un bon début ! Le reste, vous allez justement à la fac pour l’apprendre. Et à défaut de l’apprendre en cours, vous l’apprendrez par vous-même, en faisant vos recherches grâce aux méthodes de travail que vous aurez acquises et en fonction de vos nouveaux réflexes. 

Je ne vous dis pas que vous faire un petit début de culture juridique pendant les vacances est une mauvaise idée, je vous dis juste que cela doit venir de vous, et que vous ne devez pas penser qu’il s’agit d’une obligation pour réussir. Si vous n’en avez pas envie, vous avez meilleur temps de profiter de vos dernières vacances vraiment tranquilles ou à travailler pour vous faire un peu d’argent, plutôt que de vous imposer un rythme de travail scolaire non voulu. Mais pour ceux – et je le conçois parfaitement, j’étais de ce bord-là – qui aimeraient profiter de leur temps libre pour « lire utile », autant qu’ils puissent être aidé dans leur démarche.

Enfin, et à titre d’avertissement, je me dois de rappeler que cette bibliographie vous est fournie à titre purement indicatif et qu’elle n’a aucune valeur académique autre que celle que vous voudrez lui attribuer. Il serait par ailleurs absurde de chercher à lire tous les livres qui y figurent, mais elle peut vous aider à faire votre choix dans ceux que vous aborderez. 

Cela étant dit, voilà certains livres ou autre média que je vous conseille :

 

I/ Les livres juridiques

Puisque c'est principalement pour ça que vous êtes ici, commençons par les livres juridiques! 

 

A/ Les livres d’introduction au droit

L’introduction au droit est une des matières que vous aurez obligatoirement à suivre en L1. Elle vous permettra d’aborder la notion même du droit, ainsi que ses sources et de comprendre l’organisation du système juridique en France. 

Ainsi, il peut être intéressant de se pencher sur des ouvrages d’introduction au droit pendant vos vacances, ne serait-ce que pour effleurer ce que vous étudierez plus profondément pas la suite. C’est la première occasion que vous aurez de vous familiariser avec le vocabulaire juridique par exemple. 

JESTAZ Phillipe, Le droit, 9 éd. Dalloz-Sirey, 2016 : il s’agit du livre que j’avais lu pour ma part avant d’entrer en droit, et je l’avais beaucoup apprécié. En revanche, d’autres personnes de ma promo avaient vraiment détesté. Je suppose que c’est parce que c’est compliqué d’appréhender seul une nouvelle matière, et que finalement les notions abordées dans ce livre (et ça en va de même pour les suivants) prennent tout leur sens une fois les études commencées. J’ai même une prof de L3 qui nous disait que l’intro au droit, c’est une matière que l’on ne peut pas vraiment comprendre en L1, et qu’il faut reprendre tranquillement en master pour la saisir vraiment. En relisant mes cours d’intro au droit en fin de L3, j’ai compris ce qu’elle voulait dire par là et je pense qu’elle a raison : c’est une matière qu’il faut reprendre plus tard pour avoir un peu plus de recul dessus. 

TROPER Michel, La philosophie du droit, Coll. Poche, Que Sais-je ?, PUF, 3eéd., 2011

MALAURIE Philippe, MORVAN Patrick, Introduction au droit, LGDJ, Droit civil, 2018 : c’est le manuel que j’ai utilisé par la suite pendant ma L1 pour l’intro au droit et la préparation de l’ENS ensuite (pour étoffer mes introductions de dissertations). C’est un manuel beaucoup plus complet que le premier livre proposé, et à ce titre je le trouve même trop conséquent pour de futurs étudiants. En revanche, je ne saurais que trop vous conseiller de le consulter en BU lors de votre première année. 

 

B/ Les livres relatifs à l’histoire politique

J’y reviendrai plus tard, mais une bonne idée avant d’entrer dans des études de droit est de se remémorer l’histoire politique française. Il s’agit en effet d’une partie non négligeable du programme de L1, qui vous permettra d’appréhender beaucoup plus sereinement la matière « droit constitutionnel ». Aussi, certaines personnes sont réceptives à l’Histoire, mais d’autres ont beaucoup plus de mal à l’assimiler. Vous y mettre tranquillement pendant les vacances vous aidera à encaisser plus facilement la matière à la rentrée. 

SIRINELLI Jean-François, La Vème République, Puf, coll. Que Sais-je ?, 3eéd.,2013

 

C/ Autres

KAFKA Franz, Le procès, Collection Folio Classique, éd. Gallimard, 1987 

MONTESQUIEU, De l’esprit des lois : vraiment pour les plus courageux d’entre vous. Il y a de fortes chances que vous en étudiez des extraits en TD en L1, aussi si vous avez un profil littéraire vous pouvez vous lancer dans cette lecture. Pour ceux qui ne s’en sentent pas le courage, ce n’est pas grave, vous pourrez y revenir plus tard. 

THOREAU, La désobéissance civile

MATTHIEU Aron, Les grandes plaidoiries des ténors du barreau : là vous verrez la partie du droit qui vous parle le plus parce que c’est celle qui est la plus mise en avant dans la fiction et par conséquent dans l’imaginaire collectif dès que l’on parle de droit. Le titre du livre est assez explicite, et vous pourrez vous familiariser ici avec certains grands procès qu’il est important de connaître pour sa culture judiciaire.

CARBONIER, Droit et passion 

De manière plus générale, je vous incite à vous intéresser à la collection "Le meilleur du droit" de Enrick B Édition, qui propose un ensemble de livres très abordables et qui se lisent rapidement. Par exemple, vous pourrez lire "How to get away with... Le droit pénal" qui est un livre de Mickaël BENILLOUCHE et qui analyse la première saison de la série "How to get away with murder" au regard du droit pénal français. Pour le coup, mélanger le droit et la pop culture peut être une très bonne manière de profiter de ses vacances tout en saupoudrant le tout d'un peu de juridique! 

 

II/ Les livres d'économie

Si j’ai décidé de vous proposer certains ouvrages d’économie, c’est parce que je trouve que la compréhension de l’économie est importante même pour les juristes en ce qu’elle peut vous permettre d’appréhender plus facilement certaines matières enseignées en droit. 

Aussi et à titre plus accessoire, pour ceux d’entre vous qui entrerons en CPGE ENS D1, l’économie est fondamentale. Futurs D1, ne faites pas l’impasse sur l’économie ! Et même si vos prépa respectives ont dû vous communiquer des bibliographies pour cet été, rien ne vous empêche de vous servir ici ! 

COHEN Daniel, Le monde est clos et le désir infini, Albin Michel, 2015

LEVITT Steven D., DUBNER Stephen J., Freakonomics, Collection Folio actuel, éd. Gallimard, 2007 : autant je conseille plus particulièrement les autres ouvrages de cette catégorie aux personnes vraiment intéressées par l’économie, autant ce livre-là est très accessible pour tous les profils d’étudiants et je vous encourage vraiment à le lire. Le ton n’est pas du tout académique et très abordable (en tout cas c’est le cas de la VO, mais même la traduction ne doit pas pouvoir changer ça)

RIFKIN Jérémy, CHEMLA Paul, La nouvelle société du coût marginal zéro, Broché, 2014

TIROLE Jean, Economie du bien commun, Puf, 2016: Petit avertissement: c'est un livre conséquent et qui peut être assez particulier si vous n'avez jamais fait d'économie. Personnellement j'ai eu beaucoup de mal et pour être tout à fait honnête, j'ai même abandonnée ma lecture. Je n'ai repris que les chapitres qui m'intéressais ensuite dans le cadre de mes cours d'éco. 

 

III/ Les autres ressources

A/ Les podcasts

Si vous êtes plus branché Podcast, il y a là aussi beaucoup de choix. 

Tout d’abord, je ne peux que vous conseiller la chaine youtube de la Cour de cassation qui publie de nombreuses conférences : Chaîne Youtube de la Cour de Cassation 

Alors clairement, je ne vous cache pas qu’il y a peu de chances que vous soyez intéressés par la « troisième rencontre de jurisprudence autour du droit immobilier », mais vous pouvez toujours aller y faire un tour, peut-être que vous trouverez quelque chose qui vous attirera ! 

Vous pouvez également passer regarder l’application : « Podcast du ministère de la justice » qui concentre des podcast relatifs à l’actualité juridique ou des chroniques thématiques. Il y a assez peu de choix il me semble mais pourquoi pas. 

Ensuite, je vous conseille vivement les podcasts de France Inter, l’émission « Dans le prétoire ». Là, c’est vraiment adapté je pense avant d’entrer en L1, il y a beaucoup de choix et ça vous permet d’appréhender pas mal de choses ! 

Enfin, vous pouvez également parcourir les « podcast de l’ISP », parmi lesquels vous pourrez retrouver des interviews de professionnels du droit ainsi que des épisodes thématiques. 

Après vous avoir présenter des chaines de podcasts, j’aimerai maintenant vous parler d’un épisode en particulier. Il s’agit d’un épisode de l’émission « La grande table des idées » de France culture, en date du 5 novembre 2918 et intitulé « La liberté se nourrit-elle d’interdits ? », avec comme invité Muriel Fabre-Magnan, professeure à l’université Paris 1. L’épisode dure environ une demi-heure et traite des liens entre liberté et interdits, en restant très abordable. 

J’ajoute bien sûr que de manière générale, ce n’est jamais une mauvaise idée d’aller voir ce qu’il se fait comme podcast chez France culture : parce que si vous ne trouvez rien à votre goût, c’est que vous faites vraiment les difficiles.

Pour terminer, j’ajoute que pour mon entrée en prépa, j’avais du regarder le cycle de conférence donné par Michael Sandel à Harvard sur l’utilitarisme. Le cycle est disponible sur Youtube (Vidéos disponibles ici) et est très intéressant. Par contre, il est en anglais, et uniquement sous-titré anglais il me semble. Mais dites-vous que c’est un bon entrainement à la compréhension orale de l’anglais, matière qu’il va falloir vous habituer à travailler tout seul. 

 

B/ Les blogs de culture juridique

De nombreux professionnels du droit sont présents sur internet et partagent leur quotidien et leurs réflexions. Parfois, certains tiennent aussi des blogs dans lesquels ils publient des billets sur l’actualité juridique ou sur un point de droit précis. Les lire peut donc être une bonne idée pour avoir une première approche de la culture juridique. 

Tout d’abord vous avez le blog libertés chéries (http://libertescheries.blogspot.com) tenu par Mme Roseline Letteron, professeur de droit public à l’université Paris-Sorbonne. 

Ensuite, vous pouvez aller consulter le blog Sine lege – Carnet de recherches d’un MCF de Droit privé, orienté droit pénal et droit de la santé. Certains articles seront trop techniques pour des futurs L1 mais vous y trouverez également un article intitulé : « Pourquoi Harry Potter est-il important pour le droit ? », et cet article justifie à lui seul la place de ce blog dans cet article. (https://sinelege.hypotheses.org)

 

C/ Les textes juridiques

Alors pour l’instant, je vais juste me contenter de vous conseiller de lire (enfin plutôt survoler) la Constitution du 4 octobre 1958, dans sa version en vigueur.

Elle n’est pas très dur à trouver, étant disponible par exemple sur legifrance – site sur lequel vous allez bientôt passer beaucoup de temps - (Légifrance)

Elle n’est relativement pas très longue, vous ne comprendrez pas tout mais vous comprendrez déjà quelques trucs, et ça vous permettra de vous familiariser avec le texte que vous étudierez le plus lors de votre première année (vous verrez un peu du Code civil aussi mais ne vous mettez pas dans la tête de lire le Code civil cet été : ce n’est pas une bonne idée). 

Et si en plus de ça vous avez repris un peu l’histoire politique française avant son adoption, vous êtes plus que prêt pour le droit constitutionnel !

 

Conclusion

J'espère que vous pourrez trouver votre bonheur dans cette petite bibliographie!

Je me répète mais je veux bien que vous compreniez que si vous n'avez pas envie de lire pendant vos vacances, il ne faut surtout par vous sentir obligés de le faire et croire que cela vous portera préjudice. Et si vous voulez le faire, ça doit venir de vous. 

(Je ne parle pas de ceux d'entre vous qui entrent en D1: si vous avez une biblio fournie par votre lycée à lire, faite-le. Là, c'est essentiel si vous ne voulez pas prendre le risque d'arriver à la rentrée avec une interro de culture G sur un bouquin que vous n'avez même pas survolé.)

Par contre à l'inverse, vous ne devez pas non plus vous sentir obligé de ne rien faire sous prétexte que certaines personnes aiment bien répondre: "Profite de tes vacances au lieu de travailler". Ce sont souvent des personnes qui ne conçoivent pas que briser un rythme de travail académique peut être perturbant pour certains. Si vous avez envie de travailler un peu, faites-le. Simplement, à votre rythme, laissez tomber si vous venez à en avoir marre. Il n'y a aucune obligation, ce sont vos vacances et il n'appartient qu'à vous de les organiser comme vous voulez. 

Je tiens à remercier tous les contributeurs de Twitter qui m'ont fait des suggestions pour cet article ! J'ai du faire des choix pour garder la ligne et le message que je voulais faire passer dans cet article, que je ne voulais pas surcharger de peur de perdre son sens. N'hésitez pas à faire d'autres propositions dans les commentaires de cet article, et à me faire part de vos retours! 

En espérant que cet article vous sera utile, profitez bien de vos vacances avant d'entrer à la fac, 

Sinead

 

Intervention de Yannis

Il était bien l’article de Sinead hein ? Moi j’ai bien aimé. Je viens juste poser quelques lignes sur un site que j’aime bien (pas de partenariat). 

Ce site c’est « Livreenpoche (https://www.livrenpoche.com/)». Je l’ai découvert par hasard et par un autre hasard j’ai eu comme client sur une aire d’autoroute des membres de la famille (ou amis) des créateurs du site (ça sert à rien mais j’aime bien ce genre de détails inutiles).

Pour faire simple c’est un site de vente de livres d’occasions. Contrairement à Amazon (on n’achète pas ses livres sur Amazon mais chez des libraires indépendants, c’est le mieux, le prix est identique et le conseil est souvent parfait) c’est une entreprise (même pas : une Société Coopérative d’Intérêt Collectif à but non lucratif) basée en Bretagne et qui est dans une dynamique locale (les livres sont quasi exclusivement collectés proches de leurs locaux), environnementale mais aussi axée réinsertion ; autant dire que des valeurs qui me plaisent.

Là vous vous dites « Ok, soit il a des actions soit les bouquins vont me coûter horriblement cher ». Et ben même pas. Les bouquins sont d’occasions donc forcément moins cher que des neufs (NB : on trouve pas toujours tout) et en cherchant bien on peut parfois tomber sur des pépites comme un « Le rouge et le Noir » édition reliée dans un état incroyable à 2€. La livraison est rapidement gratuite (et rapide). Beaucoup de livres sont à moins de 1€, vraiment un super site.

Bref pour des livres d’occasion c’est un super plan si comme moi il vous arrive de passer longtemps loin d’une ville avec des revendeurs de livres d’occasions. Aussi le service client répond à une vitesse folle. J’écris cet article un mercredi à 15h et je les ai appelés pour savoir s’ils étaient ok qu’on parle de leur site (la politesse), j’ai eu quelqu’un au téléphone (non surtaxé) en 20 secondes.

Je suis pas super axé « le livre a une histoire » mais ça peut plaire et souvent l’occasion est le seul moyen pour trouver des éditions anciennes. Il y a de tout, du manga au roman, de la BD etc… Tous les styles mais attention, pas tous les livres et ils sont à chaque fois en exemplaire unique (ou pas loin). 

On a l’impression que j’en fais une pub abusive mais soyons clair ce site m’a fait économiser plusieurs centaines d’euros. Bon par contre faut accepter de ne pas tout y trouver et il faut parfois passer un peu de temps pour trouver une pépite sachant qu’il n’y a pas toujours l’image du livre mais une couverture générique et que les informations sont au format texte mais bon, c’est tout sauf la mort.

Pour ce qui est de l’état des livres c’est indiqué à chaque fois et il n’y a pas de surestimation de l’état. 

Une question ? Une remarque ? Un commentaire ?
L'espace ci-dessous est pour vous !

Besoin ou envie de nous contacter ?
Un formulaire de contact est à votre disposition dans le menu à droite.

Ajouter un commentaire

 
×