Master : le choix de l'apprentissage

Après une licence et un Master 1 de droit, j’ai fait un M2 science politique en apprentissage.

Qu’est-ce que l’alternance ?

Dans une formation dite « en alternance »1, la personne alterne entre des périodes de formation et des périodes en entreprise. Cela ne doit pas être confondu avec le fait d’occuper un emploi à mi-temps à côté de la formation. En effet, la personne possède un statut spécifique (apprenti), qui lui donne des avantages dont ne bénéficie pas forcément un étudiant salarié. 

En entreprise, c’est votre maître d’apprentissage qui a vocation à vous encadrer et rendre compte de vos missions ; à la faculté, un tuteur pédagogique (un professeur) est là en cas de difficulté avec votre entreprise, et a vocation à encadrer votre mémoire.

1Le terme « alternance » englobe le contrat d’apprentissage et le contrat de professionnalisation. Dans mon cas, je parlerais du contrat d’apprentissage. Je vous renvoie aux nombreux articles web qui expliquent la différence entre les deux contrats si vous souhaitez en savoir plus.

Pourquoi avoir fait le choix de l'apprentissage ?

D’abord, d’un point de vue personnel. J’ai toujours eu besoin d’un aspect concret, dans une filière qui ne nous est pas toujours enseignée de la sorte, et également de me confronter aux réalités des métiers pour affiner mon orientation. Au cours des 4 années précédentes, j’avais donc effectué 5 stages, dans diverses structures du domaine du droit qui m’intéressait. J’avais pu constater combien, d’une part, cela permet de conserver la motivation, et d’autre part, aide sur le fond et la méthode lorsque l’on revient à l’université. 

Ensuite, d’un point de vue professionnel. Ces initiatives visaient également à engranger de l’expérience, dont le manque est souvent reproché aux étudiants. S’agissant de la dernière année, il me paraissait donc d’autant plus important d’entrer sur le marché du travail avec une véritable expérience, de faire la différence.

Enfin, d’un point de vue pécuniaire. Je le développerais davantage, mais l’apprentissage est un moyen de continuer à se former tout en recevant un salaire, en bénéficiant des aides étudiantes, et d’autres aides complémentaires. Je pouvais donc continuer à être financièrement indépendante.

Est-ce courant dans ton domaine d'activité ?

Si l’on parle de la mention de mon Master 2 en tant que tel, les trois seuls existants en France sont effectivement en apprentissage. Ceci s’explique, d’une part, par le fait que le domaine est éminemment pratique, et stratégique en entreprise, il serait donc difficile de se passer d’une mise en pratique ; et d’autre part que la demande en apprentis des entreprises existe.

S’agissant de ma formation initiale en revanche, les Masters de droit proposés en apprentissage sont très peu nombreux, et je le regrette. Peut-être est-ce parce que la demande des entreprises ou des étudiants n’est pas là, mais je pense tout de même que l’apprentissage pourrait être davantage développé dans certaines branches.

As-tu rencontré beaucoup de difficulté pour trouver ton contrat d'apprentissage ?

Me concernant pas du tout. J’avais déjà la promesse d’un ancien tuteur de stage, et j’avais également eu 2 entretiens avec des accords de principe, ceci en 1 mois seulement et ayant ciblé que quelques structures.

Quant à mes camarades, ils avaient tous trouvé avant décembre ; et dans la promotion actuelle, tous ont trouvé avant octobre (soit environ 4 mois après acceptation dans le Master). Comme je l’évoquai, la demande en entreprise ne manque pas.

De mon expérience, de celle de mes camarades et de conseils de certains professeurs, j’attirerai votre attention sur les choses suivantes :

  • En amont du choix de votre Master, regardez s’il dispose de partenariats, si oui avec quels types de structures ; ou si les professeurs (idéalement professionnels) sont des personnes reconnues dans leur secteur. N’hésitez pas à solliciter ces partenaires ou vos professeurs.
  • Évitez les structures voire services où le nombre de stagiaires ou d’apprentis vous paraît important. N’hésitez pas à demander à votre recruteur s’il a l’habitude d’en accueillir, et si oui combien. L’encadrement demande du temps, le risque d’un nombre important est d’être délaissé ou bien d’avoir des tâches peu intéressantes. 
  • Sur les missions justement, assurez-vous durant l’entretien de ce qui vous sera confié. Certains de mes camarades se sont retrouvés cantonnés à de la simple relecture ou de la recherche doctrinale, du gâchis pour des futurs cadres.
  • Toujours en lien avec les points précédents, recherchez d’anciens stagiaires/apprentis de la structure et si vos recherches sont fructueuses, interrogez-les sur leur expérience.
  • Privilégiez les structures où une embauche à l’issue est possible, ou du moins où vous n’aurez pas trop de difficultés à rebondir après cette expérience (secteur porteur, missions à forte plus-value…). En effet, les promesses peuvent être déçues, et à l’inverse, l’opportunité peut se créer (ce fût mon cas).
  • Enfin, ne négligez pas le relationnel : comment se sont déroulés les échanges avec votre maître d’apprentissage potentiel ? Il va être votre mentor pendant au moins 1 an, il ne faut pas vous imposer quelqu’un que vous ne « sentez » pas. 

Comment se passe ton alternance au jour le jour ? Comment s'organise l'apprentissage vis-à-vis de la fac ?

Dans mon Master 2, l’apprentissage s’organisait de la façon suivante :

  • De septembre à juin, nous alternons 3 jours en entreprise (lundi, mardi, mercredi), et 2 jours en formation (jeudi, vendredi). Les périodes de vacances universitaires, nous sommes à temps plein (35h) en entreprise.
  • De juin à octobre, nous sommes à temps plein en entreprise, et soutenons notre mémoire d’apprentissage à l’issue.

Lundi, mardi et mercredi, sont des journées -en théorie- de 7h, qui se déroulent comme celles d’un salarié à part entière. Je réalise les tâches que l’on me délègue, je prends des initiatives sur certains dossiers… Le tout est de bien anticiper les tâches à réaliser et leur temps, pour que rien d’urgent ne souffre de votre absence de fin de semaine.

Le soir et le week-end, j’avance sur les projets universitaires ou les révisions.

Jeudi et vendredi, les journées sont celles d’un étudiant lambda, bien que plus longues (environ 10h/jour) puisque que les cours sont condensés sur 2 jours. Nous pouvons avoir des cours ou des séminaires, mais aussi des partiels, qui avaient la particularité de ne pas avoir de période dédiée dans l’année. Et élément important : les cours sont obligatoires puisqu’ils justifient une part de notre salaire.

Est-ce que le travail qui t'a été alloué correspondait à tes attentes ?

Oui, cela mêlait parfaitement ce que j’apprenais en cours, ce que j’aimais, et les problématiques de la structure dans laquelle j’évoluais. Au début cela peut faire peur parce que la feuille de route mentionne des choses que l’on ne sait pas encore faire, alors on ne s’en sent pas toujours capable. Mais quand on fait le bilan, on s’aperçoit qu’on est tout à fait compétent, qu’on a progressé, c’est très satisfaisant. 

Quels sont les avantages de l’apprentissage ?

Comme je l’ai abordé précédemment, il y en a principalement trois :

  • Le développement personnel et l’orientation 

Même sans parler d’apprentissage, je ne peux que vous conseiller de faire un maximum d’immersions professionnelles pour vous diriger dans la bonne voie. L’avantage de l’apprentissage c’est que l’on est pas simplement vu comme un étudiant stagiaire qui donne une aide ponctuelle ; mais un véritable salarié, avec les responsabilités et la considération qui vont avec, présent pour au moins 12 mois.

  • L’expérience et l’employabilité

La durée du contrat d’apprentissage est d’au moins 12 mois. Ce mode de formation vous permet donc d’acquérir plus ou moins 1 an d’expérience en entreprise, ce qui est loin d’être négligeable en sortie d’études. Vous pouvez vous prévaloir de véritables compétences opérationnelles, et plus seulement de connaissances théoriques. De plus, cela vous permet de vous créer ou de développer un réseau dans votre domaine.

  • Le salaire et les aides financières

Le salaire minimum d’un apprenti de M2 est de 51% du SMIC dans le privé, et de 71% dans le public. En pratique, dans ma promotion, les rémunérations allaient de 1 100€ à 1 700€ mensuel. Côté imposition, les revenus de l’apprenti sont exonérés jusqu'à 18 255€/an.

L’État prenant en charge les cotisations de l’apprenti, le brut exprimé est en réalité égal au net. Et qui dit cotisations, dit que l’apprentissage vous permet de valider 4 trimestres pour la retraite (et ce quand bien même votre salaire ne le permettrait pas en théorie).

Avant 2020, cela signifiait aussi que nous étions rattachés au régime général de sécurité sociale, donc nous dispensait du règlement de la sécurité sociale étudiante.

L’apprentissage dispense également de l’avancement des frais de scolarité (payés par l’employeur), mais pas de la CVEC.

En plus de ces avantages déjà non négligeables, l’apprenti bénéficie de diverses aides, étudiantes ou supplémentaires à celles-ci (APL valorisées, prime d’activité, 10 à 100€ pour se loger près de son lieu d’apprentissage, 500€ pour le permis B…), listées ici : http://site.cfa-union.org/pages/aides_financieres

Quelles ont été les plus grosses difficultés ?

Pour ma part, le rythme a été assez épuisant. En sous-effectif au travail, j’y passais facilement 10h par jour, j’avais ensuite presque 2h de transports pour rentrer, et me mettre sur les projets universitaires. Combinée aux longues journées de formation, où les cours n’étaient pas toujours intelligemment répartis (je me souviens d’un vendredi avec 8h du même cours d’affilé), j’ai été très fatiguée.

Avec le temps j’avais aussi beaucoup plus la tête au travail qu’aux cours. Il était difficile de ne pas être tentée de regarder mes mails sur les jours de cours, et retourner en cours, m’asseoir à écouter passivement me faisait parfois peine. Mais c’était plutôt bon signe : j’aimais être dans cet environnement concret de mon entreprise.

Penses-tu que l'alternance soit faite pour tout le monde ?

Je crois qu’elle est faite pour tout le monde à partir du moment où on le fait par envie. Pas uniquement pour l’aspect expérience et pécuniaire, mais pour apprendre à se connaître professionnellement, à comprendre ce que l’on aime, à se positionner…, et en étant conscient de l’engagement que l’on prend vis-à-vis de l’entreprise.

Comment l'alternance est-elle vue dans le monde professionnel ? Est-ce que tu te sens "avantagée" par ton apprentissage ?

Dans les études longues, j’ai l’impression que c’est plutôt méconnu car peu répandu. Et c’est finalement l’avantage : c’est souvent immédiatement perçu comme une valeur ajoutée.

Certains employeurs diront que c’est comme un stage, mais pour en avoir fait, ce n’est pas vrai ; à vous alors de le démontrer. A 23 ans, et avec un peu plus d’1 an et demi d’expérience sur mon poste, je m’attache à être davantage perçue comme jeune professionnelle plutôt que jeune diplômée.

Autre avantage non négligeable : vous êtes en mesure de négocier votre salaire. Non pas que les autres jeunes diplômés ne le peuvent pas, mais l’expérience, les compétences, et la potentielle ancienneté issues de l’apprentissage sont des arguments importants.

Si tu devais convaincre un employeur d'entrer dans un programme d'apprentissage quel serait ton principal argument ?

Contrairement à un stagiaire, le recrutement d’un apprenti s’inscrit sur le long terme. Cela permet de profiter d’un savoir en entreprise ou bien de le former à la politique interne, pour l’employer au terme de son contrat. L’aspect « tuilage » si une embauche se fait à l’issue est aussi vraiment bénéfique pour l’entreprise, les savoirs ne se perdent pas.Non seulement, le salaire d’un apprenti n’est pas celui d’un salarié, et des solutions de financement par des organismes ou via des subventions existent. Enfin, un œil neuf et jeune est souvent une bonne chose pour une entreprise.

Dans quelle mesure est-il possible de concilier l'alternance avec la préparation d'un concours type CRFPA ? Est-ce quelque chose que tu conseillerais de faire ?

Comme tout, ce doit être une question d’organisation.

En revanche j’ignore si cela est toujours opportun, dans le sens où l’issue recherchée d’un apprentissage est souvent une embauche dans la foulée, idéalement dans la même entreprise. Avec le temps de la formation d’avocat, j’ignore comment cela peut se combiner efficacement et dans quelle mesure c’est valorisé.

Est-il fréquent de continuer de travailler dans l'entreprise à l'issue de l'alternance ?

Oui, et c’est mon cas. J’ai enchaîné mon contrat d’apprentissage par un contrat de cadre au sein de ma structure et sur mon poste, et ce bien que lors de mon recrutement une création de poste n’était pas envisagée.

Dans mon Master 2, nous sommes 12 sur 19 à avoir obtenu un contrat dans leurentreprise, et parmi les 6 restants, 2 sont partis à l’étranger pour étudier ou développer leur anglais, 2 débutent une thèse, 1 s’est réorienté, 2 ont choisi de voyager avant de reprendre la vie active.

Referais-tu le même choix aujourd'hui ?

Totalement, je n’en tire que du positif malgré la fatigue (finalement très propre à ma configuration d’études). Je sors de cette expérience vraiment plus sûre de moi professionnellement, je sais ce que je vaux, je sais davantage ce que j’aime faire ou non ; et c’est souvent ce qui manque en sortie d’études, de ce que j’observe autour de moi. Cela tient aussi à la chance que j’ai d’avoir deux mentors bourrés d’exigence et de bienveillance à mon égard.

Quel serait ton conseil ultime pour quelqu'un qui commence son alternance demain ?

Il faut s’organiser, pas de place à la procrastination, surtout pas en entreprise de surcroît.

Mais surtout, il faut profiter à fond de cette opportunité, pour faire de son mieux, pour essayer des choses, se prouver des choses à soi-même, pour rencontrer et échanger avec des professionnels de son domaine. C’est la dernière année, faites-vous plaisir et transformez l’essai !

 

 

Une question ? Une remarque ? Un commentaire ?
L'espace ci-dessous est pour vous !

Besoin ou envie de nous contacter ?
Un formulaire de contact est à votre disposition dans le menu à droite.

Ajouter un commentaire